Sport… Le Canicross : se lancer

Sport… Le Canicross : se lancer

Votre toutou est énergique, vous avez besoin ou envie de faire du sport, alors pourquoi ne pas vous lancer dans une activité à 2 ? Nou on l’a fait et je vous explique comment !

Le running, pourquoi ?

Il y a un peu plus de 2 ans, j’avais du réellement courir à peu près 3 ou 4 fois dans ma vie sur une distance de moins de 2 ou 3 kilomètres… Autant vous dire que je partais de loin ! Mais plus je voyais mes ami(e)s courir et se lancer sur des semi ou marathons, plus j’avais envie de relever le défi.

Un jour, une amie de ma maman m’a dit partir à Amsterdam pour le semi-marathon. Après concertation avec Monsieur, nous avons acheté nos billets, j’ai booké mon dossard et l’aventure était lancée ! Néron, notre croisé Border Collie (débordant d’énergie) n’avait pas encore un an et le vétérinaire nous déconseillait de le faire courir avant. Cela peut causer des problèmes d’arthrose précoce. La question de courir avec lui pour mon entrainement ne se posait donc pas.

Après avoir acheté les bonnes chaussures, je me suis renseignée -principalement sur internet- et me suis créée un petit programme. Quelques mois plus tard, je prenais le départ du Semi-Marathon d’Amsterdam et le finissais en 2h12. Fierté.

Se mettre au canicross

De retour d’Amsterdam, plus besoin d’un entrainement spécifique. Néron avait eu un an un mois plus tôt alors j’ai décidé de me lancée. A taton au début car je ne savais pas vers quel matériel me tourner. J’ai donc commandé sur Amazon une ceinture et une laisse et ai accroché le tout au harnais Julius K9 de Néron pour notre première sortie qui fût… Epique.

Néron était ravi mais il était foufou, tirait sur la laisse, s’arrêtait quand bon lui chantait. Bref, il m’a mené par le bout de sa laisse. Comme nous allions une fois par semaine au dressage, j’ai demandé conseil à notre dresseur. Voici les bases qu’il m’a indiqué :

  1. Acheter le matériel adéquat
  2. Décider de mots spécifiques pour chaque ordre « gauche », « droite », « devant », « stop », « go », « doucement » (ce sont mes mots mais chacun peut décider de ses ordres)
  3. Au début, garder le chien prêt de soi devant en lui répétant à plusieurs reprise « Devant » et le félicité à chaque fois qu’il réalise bien son exercice.
  4. Avant la course, promené son chien (pour qu’il fasse ses besoins) pour le canaliser

Deuxième essai donc, laborieux car finalement on passe plus de temps à éduquer qu’à réellement courir mais je vois du mieux.

Après plusieurs semaines, je me décide à nous inscrire à une course Canicross à Hostens près de chez nous. Je me rend chez un spécialiste pour l’achat du matériel et me tourne vers la marque Inlandsis, spécialisée dans le matériel de sport canin.

Première course canicross en duo

Nous nous sommes entrainés pendant environ 2 mois avant cette coure. C’était peu. Un conseil si vous souhaitez vous y mettre, entrainez vous au moins 6 mois avant surtout si vous partez de 0.

A noter que cette course était un trail de nuit autour d’un lac au mois de Janvier et que je n’avais jusqu’alors jamais fait de trail. Bref c’était un vrai challenge pour Néron comme pour moi.

Néron était très stressé sur la ligne du départ. Se retrouver au milieu de 50 chiens aboyant et haletant n’a pas aidé. Une fois le départ lancé, j’ai préféré ne pas aller trop vite pour laisser le gros du peloton me devancer et éviter que Néron ne saute sur leur canidés pour jouer.

Lampe frontale de mauvaise qualité et boue nous ralentissent d’autant plus. Je chercher les balises et me retrouve très vite seule. Aie, panique à bord. Néron lui est plus confiant et est assez content. Finalement, on se fait rattraper par les premières coureurs du trail lancé une demi-heure après notre départ. J’apprécie car beaucoup m’encouragent (comme sur beaucoup de course) et surtout ils m’apportent la lumière !

Finalement nous arriverons avant dernier en1h20 pour 12km. A charge de revanche, l’année prochaine nous nous améliorerons. La course est dans 2 semaines… On vous tiendra au courant !

Le matériel nécessaire

Comme indiqué plus haut, le matériel est très important :

Pour vous :

  • De bonnes chaussures : de route ou de trail en fonction de l’endroit où vous courrez
  • Un ceinture ou un baudrier adapté : au choix, j’ai opté pour une ceinture mais un baudrier permet d’être parfaitement sécurisé et stable.
  • Une laisse : si vous comptez faire des courses officielles les laisses sont réglementées et doivent être extensibles jusqu’à 2 mètres maximum.

Pour votre toutou :

  • Un harnais spécialisé : et c’est très IMPORTANT de ne pas le faire courir avec n’importe quel harnais. En effet, pour éviter de lui faire mal au dos, l’idéal est un harnais avec une attache au niveau de la queue du chien. Votre poids sera réparti lorsqu’il tirera sur sa laisse et cela lui évitera un mal de dos et une vieillesse prématuré.
  • Des chaussons : si vous pratiquez sur route ou si vous voulez lui éviter de ne s’abimer les coussins. Mais c’est optionnel

Voilà vous savez comment vous lancer pour courrir avec votre toutou. Alors quand vous y mettez vous ?

Enjoy !

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑