Movies

French movie : french critic

Parce que je vais parler d’un film bien franchouillard, une critique en français s’impose.

“Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ?” est la suite de “Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?”, jusque là, vous vous en doutiez.

Comme toute suite d’un film qui avait cartonné et que j’avais personnellement adoré, je suis allée le voir avec un peu d’appréhension : les réalisateurs ont-il surfé sur le succès du premier pour nous sortir un bon gros navet ?

Well, pas vraiment et tant mieux !

Un peu lent au démarrage

Je ne peux pas dire que ça a été la grosse marade dès le début du film. Le début est sympa, on sourit, dans la salle quelques éclats de rire tout de même, mais rien de bien transcendant. On part sur plusieurs histoires dans une seul film.

Contrairement au premier volet dans lequel toute l’histoire était concentrée sur le mariage de Laure & Charles, ici, le départ des filles (vu dans la bande annonce) et le mariage de la sœur de Charles sont au coeur du scénario. Tout ça empêche la réalisation de se concentrer sur les détails du films et des gags un peu plus comiques. Dommage !

Une deuxième partie qui remonte le moral

On saluera tout de même le jeu des acteurs. Chantal Lauby y est parfaite comme à son habitude. Christian Clavier nous livre un pur bourgeois qui, sous couvert de l’humour, continue à tenir ses propos racistes et bien cliché. On adore !

Les filles Verneuil sont un peu moins présentes car toutes les histoire se recoupent. La deuxième moitié du film revigore, les sketchs évoluent et l’on commence à bien rigoler.

La fin est du film est très jolie et la moral mignonne à souhait.

Pour conclure je dirais que ce film fait du bien. Moins bien que le premier certes, mais toujours aussi doux et plein de bon sens (surtout au vu de l’actualité des quelques derniers mois). Une jolie morale à la fin pour amadouer les téléspectateurs, on sort de la salle léger et tout sourire !

Vous l’avez vu ? Qu’en avez vous pensez ?

Total words : 346

Advertisements

Leave a Reply