Récits

Un semi Marathon à Amsterdam

J’avais déjà eu la chance de visiter Amsterdam. Lors de mon 24ème anniversaire, j’avais convié ma famille à me rejoindre à Amsterdam puisque la ville était centrale pour nous (je vivais à l’époque en Irlande et il était difficile de rentrer en France depuis Cork). Et puis sur un coup de tête et par challenge, j’ai décidé de m’inscrire au Semi Marathon alors que j’avais arrêté de courir depuis bien des années. Je n’avais, à vrai dire, jamais vraiment beaucoup couru…

I AMsterdam sign – Rijksmuseum

Début du séjour – découvrir la ville

Nous sommes arrivés 3 jours avant le début de la course. Note à moi même pour plus tard : prévoir de rester APRES la course et nous avant, on se fatigue les gambettes et les chances d’améliorer les RP se minimisent !

Nous avons attaqué dès le premier jours en allant à pied depuis le quartier de Joordan jusqu’au Zoo (une belle trotte !) où nous avons bu un verre puis déjeuner dans un très bon restaurant donnant sur le Zoo : De Plantage (pour le voir sur ma Todomap cliquez ici !)

Comme j’adore la photographie, on s’arrête assez souvent pour tout regarder, sous chaque angles et tout photographier. Monsieur était déjà venu à Amsterdam, mais à l’époque, les soirées étudiantes avaient empiétées sur les visites alors je lui ai proposé une visite à vélo avec Amsterdam Vélo. Clairement, c’est la visite à faire ! Le vélo et Amsterdam sont indissociable. Cela vous permet de découvrir la ville du point de vue local. Surtout, vous êtes beaucoup plus en sécurité sur votre vélo qu’à pied ! n’oubliez pas que dans cette ville, ils ont la priorité !

Si vous ne souhaitez pas faire de visite à vélo, n’hésitez pas à en louer. Cela ne revient pas très cher et c’est très agréable (sauf quand vous avez un marathon dans 2 jours peut-être !).

Je n’avais pas eu l’occasion de visiter la maison d’Anne Frank. Cette fois, j’ai tout de même décidé d’y faire un tour, bien que j’appréhende beaucoup. En effet, Otto, le père d’Anne et seul survivant de la famille, n’avait pas autorisé le musée à conserver les meubles de l’habitation. Ainsi, lorsque vous la visitée, elle est complètement vide. Malgré tout, j’aime visité ces monuments pour le devoir de mémoire. C’est toujours émouvant d’imaginer ce qu’il s’est passé. N’oubliez pas de réserver à l’avance car la semaine de votre voyage il peut déjà être trop tard pour obtenir des billets d’entrée !

Amsterdam : terrain de jeu pour photographe

Les To Do d’Amsterdam

  1. Louer un vélo : moyen le plus facile et sécurisant pour visiter la ville (et prendre le ferry pour aller à Amsterdam Nord)
  2. Rijkmuseum – Musée national proposant des peintres locaux (Rembrandt, Van Gogh, Vermeer, …)
  3. Van Gogh Museum
  4. La maison d’Anne Frank
  5. Red District lights (à voir mais pas obligatoire si vous ne vous sentez pas confortable)
  6. Escalader le toit du musée NEMO (et admirer la vue !)
  7. Rembrandt house
  8. Faire un tour de vélo la nuit : et admirer les douces lumières de la ville
  9. Louer un bateau et piqueniquer sur l’eau.
NEMO

Parlons de ce semi marathon !

Premier semi marathon de ma vie. Et quelle expérience ! Je me suis inscrite car des amies de mes parents m’ont dit qu’elles allaient y participer. Ayant toujours voulu tenter l’expérience, je me suis lancée. Au début, ma famille n’y croyait absolument pas jusqu’à ce qu’ils réalisent que je m’entrainais vraiment !

Dès le début du marathon, j’ai perdu mes amies dans la foule. Pas grave, je suis assez solitaire et n’ai pas de problème à me retrouver seule avec moi même. Sauf que… Le marathon d’Amsterdam est extrêmement suivi et je n’ai pas été seule une seconde. La foule n’arrêtait pas de nous encourager et franchement, ça fait du bien !

Cours J-1

1- 10km

Les 10 premiers kilomètres se sont très bien passé. Le parcours est assez roulant et je suis tellement concentrée que je ne voit pas le temps passer. Je suis la foule et m’arrête à chaque ravitaillement craignant toujours la crampe. En revanche je ne mange pas sur le parcours. Pendant mes entrainements je n’ai jamais eu à le faire, je ne compte pas changer mes habitudes.

10 – 15km

10ème kilomètres et c’est le drame : point de coté. Cela faisait longtemps que je n’en avais pas eu. j’avais pourtant travaillé ma respiration. Je ralentit pour reprendre mon souffle et me reconcentre tranquillement. Tout va bien se passer !

15 – 21 km

Passé le 15ème kilomètres c’est la delivrance. En effet, j’aime voir le verre à moitié plein et comprend que j’ai parcourus les 3 quarts de ma course. Il ne me reste que quelques kilomètres avant de remporter mon pari : je suis reboostée et accélère un peu la cadence. Je me souviendrait toujours de cet enfant sur le coté tenant un panneau avec un champignon de force de super Mario dessiné dessus. J’avais trouvé cette image tellement drôle et symbolique que je n’ai pas pu m’empécher de moi aussi taper dessus pour prendre mon énergie ! Un autre passant tenait un panneau indiquant « vous avez payer pour ça ». Tous ces petits mots drôles me reboostaient avant l’arrivée !

Soudain, j’ai entendu quelqu’un crier « Aller, il ne vous reste que 2 kilomètres ! ». Hourra ! Je ne m’arrête plus et aperçoit au loin le stade olympique. Plus que quelques centaines de metre. J’entre dans le stade et accélère de toute mes forces. Monsieur est là et me voit arriver. Il crie mon nom rempli de fierté. Je passe la ligne.

2h12:17

Je suis sur un petit nuage, on me remet ma médaille et une bouteille d’eau. J’essaie de sortir pour le retrouver. Mes parents avaient suivis mon parcours grâce à ma puce et à l’application du marathon. Ils ont tout de suite chercher à m’appeler. Eux non plus n’y croyaient pas.

Et vous savez quoi ? Cette course n’est que la première d’une grande lignée !

Total de mots : 963

Pour vois toute ma galerie d’Amsterdam, cliquez ici !

Light is Jordaan District
Cityscape
Royal Palace
Bike, bikes, biking
After the race
Publicités

1 réflexion au sujet de “Un semi Marathon à Amsterdam”

Laisser un commentaire